Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

L’aventure pour quoi faire ?

1 aventures collectifL’aventure pour quoi faire réunit onze textes d’auteurs divers qui donnent à l’aventure un horizon large, profond, moderne, qui va bien au-delà de l’acceptation habituelle du terme. Cette nouvelle aventure à laquelle ils nous invitent pourrait même bien constituer une véritable philosophie de la vie et par conséquent d’action.
« …et si l’aventure était l’une des dernières armes en notre possession….pour nous permettre de demeurer libres dans un monde formaté, surveillé, mesquin et précautionneux ? » affirme d’emblée Patrice Franceschi. « Qu’allais-je chercher, au juste, dans ces confins « où je suis étranger » s’interroge Jean-Claude Guillebaud avant d’y répondre de belle manière. Sylvain Tesson se fait contestataire quand il écrit « L’aventure pourvoit les vertus que les gestionnaires du parc humain s’emploient à combattre de toutes leurs forces administratives : la responsabilité individuelle, l’imprévu de l’existence, l’audace morale et physique ». Comme en écho, Gérard Chaliand constate que « La société européenne est devenue craintive et son angoisse est entretenue, sinon provoquée, par les médias ». Dans cette belle et rafraichissante équipée, on retrouve Jean-Christophe Rufin pour qui « La dignité de l’être humain est de ne pas se soumettre à des forces qui le dépassent et l’oppriment ». Et, pour Martin Hirsch, le concepteur du service civique,  « L’engagement est une magnifique aventure car elle ne dépend d’aucun préalable : pas besoin d’autorisation, pas besoin de budget, pas besoin même d’un cadre, pas besoin de matériel ou d’équipement spécifique ou coûteux ».

Autant vous dire que ce livre résonne fortement en moi tant je retrouve l’humanitaire dans cette conception de la vie. C’est en effet l’aventure de notre engagement pour accéder coûte que coûte aux personnes en danger au nom du devoir de solidarité et d’assistance à personne et peuple en danger. Il y a trente-cinq ans nous avons ouvert une voie interdite, une sorte d’Himalaya, qui à force d’obstination est devenue une référence internationale sous l’appellation du devoir de protéger. Le devoir que nous avons traduit en action a précédé le droit et c’est une bonne leçon pour l’avenir ! Cet  accès aux populations en danger est toujours à conquérir sous une forme ou une autre et le danger de bureaucratisation et de conformisme guette l’humanitaire au risque de le vider de sa substance.

Ce livre est un véritable manifeste qui nous propose de partager l’esprit pionnier qui s’exprime librement dans la nouvelle collection « Points Aventure », pilotée par Patrice Franceschi comme il le fait de son fameux trois-mâts « La Boudeuse »  et publiée par les Editions du Seuil dans la collection Points dirigée par Patrick Gambache qui s’est embarqué avec conviction dans cette aventure. Lancée il y a un an, cette nouvelle collection  a trouvé  toute sa place en librairie avec déjà une douzaine de livres de référence. Que l’on pense à « Avant la dernière ligne droite », déjà présentée sur ce blog, au « Regard du singe » qui nous invite à penser le monde de demain en gestation aujourd’hui. Ou encore « Boréal » de Paul-Emile Victor qui nous a soutenu, comme président de la Guilde, dans les années quatre-vingt quand nous pénétrions clandestinement en Afghanistan pour secourir les victimes d’une guerre cruelle.

>Lire le communiqué de presse


2 aventures regardusinge    3 portraitdelaventurier    4 aventures boréal

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

À propos

Alain Boinet


Voir le profil de Alain Boinet sur le portail Overblog

Commenter cet article