Vendredi 24 février 2012 5 24 /02 /Fév /2012 09:59

wadi.eauLa cause de l’EAU a un rendez-vous majeur au 6ème Forum Mondial de l’Eau (1) qui se déroule à Marseille du 12 au 17 mars pr ochain et qui réunit tous les acteurs de l’eau : Etats, collectivités, entreprises, ONG, organisations international es. On y attend 25.000 participants représentants 180 pays, des chefs d’Etat et de gouvernement, 140 délégations ministérielles, 800 intervenants. Ce Forum se veut celui des « solutions et des engagements ».

 

Je serai présent à Marseille avec SOLIDARITES INTERNATIONAL pour plaider la cause de l’eau potable dans les situations de crise  humanitaire et pour proposer que des solutions et des engagements deviennent des décisions collectives.

 

Nous savons que l’eau potable et l’assainissement sont des priorités dans les situations d’urgence puisque l’eau insalubre est la première cause de mortalité dans le monde avec 3,6 millions de victimes chaque année, soit 7 par minute !

 

Et pourtant, l’eau et l’assainissement dans les crises humanitaires sont négligés, marginalisés dans les grands rendez-vous internationaux alors qu’il s’agit d’une priorité vitale pour des centaines de millions d’êtres humains !

Pourquoi ces populations en danger sont-elles négligées ? Cela doit-il continuer ? Devons-nous rester inactif ? Bien sûr que non. C’est l’objectif même de la campagne LaMinute à laquelle je vous invite à participer dès aujourd’hui : http://laminute.solidarites.org. Cette campagne qui porte la pétition de SOLIDARITES INTERNATIONAL (2), a déjà réunie plus de 105 000 signatures de nos concitoyens et le soutien de nombreuses personnalités. Elle sera remise aux plus hautes autorités présentes à Marseille, avec l’objectif de transformer ses recommandations en engagements concrets pour le futur.

Je vous remercie chaleureusement pour votre soutien à cette campagne dont l’objectif essentiel est l’accès à l’eau potable et à l’assainissement pour tous dans le monde, ce qui est très loin d’être le cas. Voir les clips de la campagne.

 

Selon une  étude récente de Gérard Payen (3), ce n’est pas comme le disent les Nations Unies 884 millions d’habitants, qui n’auraient pas accès à une source d’eau améliorée considérée comme potable, mais probablement 3,5 milliards d’êtres humains qui auraient accès soit à une eau dangereuse soit ou à une eau peu sure. Et pourtant, le 28 juillet 2010, une résolution des Nations Unies a fait de l’eau potable un droit humain universel !

 

Voilà une excellente résolution de l’ONU, d’autant que l’on est très éloigné de cet objectif et que les chiffres de référence internationale sont manifestement à revoir. Il y a dans le domaine de l’eau potable et de l’assainissement une grave défaillance de gouvernance internationale à combler. Je crois que le 6ème Forum Mondial de l’Eau à Marseille est le rendez-vous où nous devons agir pour que ça change.

 

> (1) www.worldwaterforum6.org

> (2) Lire le texte de la pétition 

> (3) Lire l’article de Gérard Payen sur le site le site d'Aquafed


Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Retour à l'accueil
Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés