Mercredi 7 mars 2012 3 07 /03 /Mars /2012 16:22

géoéconomie-uneIntroduction
L’eau est source de vie, quoi de plus évident. Et pourtant, l’action humanitaire constate que l’eau insalubre provoque une mortalité très élevée, chez les enfants particulièrement, du fait des maladies hydriques, comme en Afghanistan ou en Haïti, au travers des diarrhées ou du choléra. Mais nous pourrions aussi évoquer la typhoïde, l’hépatite ou encore la dengue et bien d’autres maladies mortelles. Partant de ce diagnostic, nous interpellons ici les Nations unies à la fois sur les chiffres et statistiques de référence qui sont remis en cause par une étude récente que nous présentons dans cet article. Mais aussi à propos de la résolution des Nations unies de juillet 2010 faisant de l’eau potable un droit humain. S’il s’agit là d’une reconnaissance majeure en termes de droit, que faire alors que la moitié de l’humanité n’y a pas accès ? Dans cette perspective, quel est le rôle du 6e Forum mondial de l’eau qui a lieu à Marseille du 12 au 17 mars 2012 et celui de la France qui l’accueille et le co-organise.
> Lire l'article

> Accéder au sommaire de la Revue


Ecrire un commentaire - Voir les 1 commentaires
Retour à l'accueil
Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés