Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Mes vœux les plus chaleureux

mberraChers amis,

 

Mes vœux les plus chaleureux pour vous, vos proches et vos projets en 2013. Que cette nouvelle année ressemble à ce que vous en espérez. Je souhaite aussi que,  face aux crises humanitaires, notre action soit à la hauteur des risques et des enjeux pour les populations en danger.  

 

En 2012, la guerre civile en Syrie s’est intensifiée et radicalisé et elle ne cesse de progresser dans cette voie destructrice depuis,  avec un hiver rigoureux et des flots de réfugiés et déplacés,  alors que l’opposition officielle a gagné en reconnaissance internationale.  A la terrible sécheresse au Sahel  a succédé  une désagrégation du Mali qui, depuis le 11 janvier dernier,  se trouve propulsé à la une de l’actualité avec l’intervention éclair de l’armée française qui n’est que le début d’une nouvelle phase qui redistribue les cartes. Un diaporama illustrera cette crise dans les jours à venir  sur le blog. Sans oublier Haïti, la Birmanie et bien d’autres crises toujours à l’œuvre.

 

En ce début d’année, Syrie et Mali sont donc à la une de l’actualité et des défis humanitaires auxquels nous devrons répondre avec la plus grande efficacité possible. Tel n’est pas le cas actuellement en Syrie où l’aide humanitaire n’est pas à la hauteur des énormes besoins des populations déplacées et nous espérons que les bailleurs institutionnels vont enfin financer l’aide partout en Syrie, y compris dans les zones non contrôlées par Damas, avec des acteurs humanitaires reconnus . Quant au Mali, espérons que la leçon du passée sera méditée et que les mêmes effets ne se reproduiront pas avec les mêmes causes (mauvaise gouvernance, corruption, alliance douteuse, développement réduit au nord, engagements non respectés,….)  

 

2012 a aussi été l’année du 6ème Forum Mondial de l’Eau à Marseille où nous avons pu faire entendre la cause de ceux qui, n’ayant accès qu’a de l’eau insalubre véhiculant les maladies hydriques,  le payent au prix fort d’une mortalité  élevée, silencieuse et oubliée. Sans parler du satisfecit choquant et erroné des Nations Unies qui confondent accès aux sources d’eau avec accès à l’eau potable et qui contribuent ainsi à démobiliser les énergies ! En 2013, après Marseille,  la Journée Mondiale de l’Eau du 22 mars doit être à la hauteur d’un plan triennal qui nous conduira  jusqu’au 7ème Forum de l’Eau en Corée du Sud et aux échéances des Objectifs de Développement du Millénaire en 2015. On mesure bien l’enjeu du bilan et des nouveaux objectifs qui seront alors fixés.

 

Parmi les satisfactions que nous pouvons  avoir, il y a bien sur  l’adoption par le ministre des Affaires étrangères et européennes d’une stratégie humanitaire française qui ne demande maintenant qu’à être optimisée. Que saurons-nous en faire alors que la coordination des ONG humanitaires est si faible en France. De même que des Assises du développement et de la solidarité internationale qui semble simplement avoir oublié les humanitaires au départ. Dans tous les cas, il appartient aux humanitaires de prendre l’initiative pour « faire bouger les lignes » dans la bonne voie.

 

Enfin, nous n’oublierons pas l’enjeu majeur du budget de la Commission Européenne pour la période 2014-2020, et partant du budget humanitaire de la DG ECHO qui est en danger tant dans son montant qu’au travers de son fonds de réserve. L’entretien, publié ici,  que j’ai eu avec le directeur général d’ECHO, Claus Sorensen, est suivi d’une lettre aux autorités françaises, qui sera publié sur ce blog dans les prochains jours,  pour les appeler à ne pas amputer l’aide humanitaire qui a plus que jamais besoin des ressources indispensables pour sauver des vies puis accompagner les populations en danger vers l’autonomie.

Retour à l'accueil

Partager cet article

À propos

Alain Boinet


Voir le profil de Alain Boinet sur le portail Overblog

Commenter cet article